Lettres
Cross

Au P. Général 1911

Dans sa Lettre au P. Général à Rome, soutenue par une lettre du Supérieur de la Mission,  P. Léonard exprime sa souffrance de son état inactif et prie le P. Général de lui accorder une permission pour le liban espérant que l’air natal lui fera du bien et lui permettra d’exercer son ministère comme avant.  

Lettre du P. Léonard au P. Général

Maamouret -el-Aziz, 29 avril 1911

Revme Père

Dans ma dernière lettre que je vous ai écrite pour le nouvel an, je vous disais qu’il y a un an que je souffrais d’un mal de tête acharné, au point que je ne pouvais même pas réciter l’Office divin, et jusqu’à présent, tous les remèdes sont restés inefficaces.

A présent encore, je souffre comme par le passé, et je ne sais plus quoi faire. Le médecin ne me donne plus de remède et me prescrit seulement un parfait repos mental, des distractions, des promenades, etc.

Il me dit aussi de faire un voyage au liban mon pays natal. Désirant recouvrer la santé le plus tôt possible, j’ai proposé le cas au RP Ange, Supérieur de cette mission, qui n’a fait aucune opposition et m’a dit de m’adresser à Votre Paternité Revme et que lui aussi vous écrira en ce sens.

Revme Père, je vous prie de vouloir m’accorder la permission de faire ce voyage, car comme je l’espère, l’air natal du liban pourra me faire du bien et ainsi remis je reprendrais mes occupations dans le saint ministère. Je souffre beaucoup dans cet état inactif, et pour cela je voudrais tenter cet ultime moyen, et j’espère récupérer la santé.

Vous devez déjà connaître le désastre malheureux qui nous a touchés cette année, c’est-à-dire l’anéantissement de notre collège par un incendie; dès lors, il est tout à fait inutile de redire encore une fois des nouvelles aussi tristes. Heureusement l’église fut sauvée, et cela nous rend moins amère la situation présente dans laquelle nous nous trouvons.

Pour finir, je demande votre sainte bénédiction et confiant que je serai exaucé dans ma demande, je vous remercie d’avance et me déclare, 

de Votre Paternité Revme
le plus humble fils en Saint François
Fr. Léonard de Baabdath
Mis. Cap.

Lettre jointe du P. Ange de Clamecy, Supérieur de la Mission, au P. Général

Maamouret -el-Aziz, 25 avril 1911

Revme Père

Le P. Léonard de Baabdath demande à Votre Paternité Revme un congé pour raisons de santé. Je souhaite que l’air natal soit plus efficace que les autres remèdes : la neurasthénie est chez Père Léonard, maladie mentale et morale. Je suis inquiet de cet état d’impuissance qui le rend incapable de tout travail et de la récitation de son office et parfois de la célébration de la Sainte Messe.

de Votre Paternité Revme
le fils obéissant
Fr. Ange

MANUSCRIT

Share:
Facebook
Twitter
Print
Go To Top
Go to top
Chapitre précédent

Au P. Supérieur 1911

Au P. Supérieur 1911

Previous Chapter
CHAPITRE SUIVANT

Au P. Général mars 1912

Au P. Général mars 1912

Next Chapter
Go To Top
Retour à l'action précédente
...et, une fois de plus, la bure franciscaine fut teinte du sang des martyrs...
LeonardMelki
© Farés Melki 2013